|

www.alliance21.org > Groupes de travail > Groupes thématiques > Technologies de l’information et de la communication > Fiches d’expérience

Technologies de l’information et de la communication

Le programme des femmes de l’APC

Permettre l'appropriation des nouvelles technologies de l'information et de la communication aux femmes et aux groupes de tous les pays notamment au Sud
Le "programme pour les femmes" de l'APC (Association for Progressive Communication)est une initiative destinée à favoriser l'accès à la communication électronique et son utilisation par les femmes et aux organisations dans toutes les régions du monde. Davantage que d'autres groupes sociaux, les femmes, notamment au Sud, sont confrontées à divers obstacles pour l'appropriation des réseaux électronique, à savoir le manque de formation et le coût de l'équipement de connexion.
Pour pallier ces difficultés, le programme des femmes de l'APC comporte quatre volets : un volet formation, un volet échange d'information, un volet sur la promotion des femmes sur les réseaux électroniques lors des grands événements internationaux et une recherche sur la question "genre et technologies de l'information".
Ces quatre volets sont articulés de façon à permettre la meilleure appropriation de l'outil internet par les femmes aussi bien en terme qualitatif que quantitatif. Le volet formation est à ce titre particulièrement important car de lui dépend l'appropriation d'internet et des usages qui peuvent en être fait.
L'appropriation d'internet est approfondie à travers la promotion de son usage pour soutenir les causes chères aux femmes. L'utilisation d'internet pour échanger de l'information et participer à des rencontres internationales telles celles qui s'est déroulée à Pekin entre dans ce cadre la. La motivation résultant de la possiblité d'échanger et de communiquer facilement avec des femmes du monde entier garantit l'utilisation d'internet, son appropriation et donc, potentiellement, son utilisation pour des fins plus personnelles.
Les nouveaux usages qui émergent de cette utilisation feminine d'internet contribuent à promouvoir la prise en compte de la dimension feminine dans les processus de prise de décision au niveau international. Internet facilitant en effet le développement de groupes de pression et de mobilisation, le réseau APC espère en promouvant des projets internet et femmes que la prise en compte des intérêts des femmes soit facilitée.
Pourquoi et comment les formations sont-elles une composante particulièrement
importante du programme... Quels sont les points principaux concernant la recherche "genre et technologie de l'information"?
L'ensemble des activités du réseau APC a permis à de nombreuses ONG l'utilisation quotidienne des nouvelles technologies de l'information et de la communication.
L'évaluation des projets de l'APC notamment celui de formation des femmes fait ressortir quelques tendances générales.
De nombreuses femmes qui ayant très peu de connaissances en communication électronique avant la mise en oeuvre du programme il y a trois ans constatent que le courrier électronique fait maintenant partie de leur usage quotidienne. Dans le Sud et l'Europe de l'Est les groupes utilisent principalement le courrier électronique, les groupes de discussion et les listes de diffusion, tandis que ceux du Nord (et parfois, d'Amérique latine)notent une plus grande utilisation des outils Internet comme les moteurs de recherche et le Web. Ces différences dans l'usage des outils proviennent souvent de raisons technique (accès, état des infrastructures ou coûts de connexion)plutôt qu'un manque d'intérêt ou de motivation.
Des organismes du Sud agissent en tant que relais d'information auprès de groupes "non branchés" dans leurs collectivités et diffusent l'information électronique sous une autre forme en la diffusant par diverses voies de communication telles que : médias imprimés, télécopies, téléphone, radio, théâtre, etc.
Malgré les efforts consentis, les groupes de l'Amérique latine, du monde francophone, de l'Afrique du sud du Sahara et de la Russie mentionnent des difficultés précises d'utilisation des technologies de l'information : prédominance de l'anglais, enjeux de confidentialité et de sécurité, coût élevé de la connexion, difficulté d'accès à une ligne téléphonique, etc. Par ailleurs, le manque de temps et de ressources humaines constitue aussi un obstacle important.

L'exemple du réseau APC au Mali montre qu'après une réaction très positive des utilisateurs à la possibilité d'utiliser les NTIC, les difficultés (pas de modems pour les groupes de femmes du Mali puis rupture du service d'accès)peuvent apparaitre de façon plus radicale en raison de l'absence d'accompagnement approprié. Ce problème qui se retouve régulièrement dans d'autres projets similaires est souvent aggravé par l'absence de suivi dans le développement du projet. Il apparaît en effet souvent plus facile de lancer un projet à grand renfort médiatique sur une pèriode limitée dans le temps, que de soutenir un projet dans la durée.


LES AUTEURS

Benoit Dumolin
Conseiller du programme multimédia de la (...)
+ de 5 article(s)



Fiches d’expérience

- Peoplink, relier les producteurs pauvres au marché mondial
- Internet et l’aide au developpement en Amérique latine et Caraibes
- Informatique... des automatismes... Oui !... Une vie intrinsèque... Non !
- De l’utilité sociale des nouvelles technologies de la communication pour des milieux ruraux et insulaires
- Une faute dans un programme informatique peut avoir des conséquences dramatiques
- Les rencontres et la communication à distance
- Le réseau documentaire sur l’Afrique des Grands Lacs
- Internet : libre accès à l’information ?
- Informatique et démocratisation
- ZAMIR, un réseau au service de la paix et de la démocratie dans les Républiques de l’ancienne Yougoslavie
- MaliNet permet les échanges et débats entre Maliens de tous les pays et tous les continents
- La diffusion des travaux du tribunal pénal international pour le Rwanda d’Arusha par l’Internet : une manière efficace de faire connaître la justice
- Nouvelles technologies comme outils de développement local
- Démocratie et réseaux multimédia
- Micro-informatique et démocratie locale
- APC, Association for Progressive Communications
- Information, informatique et communication
- Pour des technologies de la communication au service de la démocratie et de la citoyenneté
- Communication et démocratie : l’urgence et la durée


1999-2009 Alliance pour un monde responsable, pluriel et solidaire. RSS Mentions légales Suivre la vie du site