|

www.alliance21.org > Groupes de travail > Groupes thématiques > Technologies de l’information et de la communication > Fiches d’expérience

Technologies de l’information et de la communication

MaliNet permet les échanges et débats entre Maliens de tous les pays et tous les continents

A l'origine du projet
Après avoir pris l'initiative de recenser en 1995 les Maliens connectés sur Internet et bien avant que le Mali soit lui-même connecté au réseau des réseaux, un groupe d'étudiants maliens vivant en Amérique du Nord entreprend en janvier 1996 de mettre en place un dispositif permettant de rassembler tous les Maliens de l'extérieur et sympathisants du Mali présents sur Internet. Naît alors au Massachusetts Institute of Technology une liste de diffusion dénommé Malinet qui permet aux abonnés d'échanger des messages électroniques via Internet. Avec l'ouverture du Mali à Internet à la mi 1997, la liste sera transférée sur le serveur de la société BINTTA à Bamako, qui est le principal pourvoyeur d'accès Internet dans le pays.
La naissance d'une communauté virtuelle
Très rapidement, en raison des efforts des initiateurs du projet, Malinet va compter près de quatre cents membres repartis sur les cinq continents, de Winnipeg (Canada)à Tokyo (Japon)et Auckland (Nouvelle-Zélande), en passant par Grenoble (France), Johannesburg (Afrique du Sud).
A la différence de nombreux forums de discussion dont la qualité des échanges reste médiocre, la liste Malinet reste particulière en raison d'un mode d'animation et d'une philosophie qui ont prévalue dès son démarrage :
- le souci d'utiliser l'outil comme espace de rencontre et de connaissance
Les responsables de la liste Malinet maintiennent régulièrement, en plus des adresses électroniques des abonnés, les coordonnées et le domaine d'activité de ses membres que ceux-ci peuvent obtenir sur simple domaine. Ce petit annuaire permet de mieux connaître et de personnaliser davantage ses interlocuteurs.
- le ton des échanges est en général courtois. On invite à se rendre des services (" qui a le numéro de télécopie de tel organisme à Paris ou à Bamako ? ")et la liste a suscité plusieurs rencontres physiques une fois les abonnés en vacances au Mali pendant la même période.
- la volonté de susciter un débat constructif sur les questions relatives au Mali
En dehors des échanges relatifs aux problèmes du Mali, Malinet se veut aussi un outil de développement pour le Mali et toutes les personnes intéressées sont invitées à mettre en commun leurs compétences et champs d'intérêt. C'est, à ces fins, Malinet maintient une liste régulièrement mise à jour des coordonnées et du domaine d'activité de ses membres: ceux-ci peuvent l'obtenir. De la même façon, les membres de Malinet ont cherché via Internet à mettre en place un projet d'appui au développement du Mali qui serait porté par les abonnés de Malinet.
- le souci d'entretenir un dialogue constant avec le pays d'origine
Malinet permet la diffusion régulière d'articles de la presse malienne à ses abonnés, ce qui donne lieu à des échanges d'information et d'opinion.
Parallèlement, l'Internet se développe au Mali mais seul le service du courrier n'est accessible. Par ailleurs, la pratique des forums de discussion électroniques est encore rares parmi les internautes maliens. C'est pourquoi pour limiter les coûts des utilisateurs maliens, une liste "miroir" de Malinet, dénommée kumasigi est créée en avril 1997 au Mali : une sélection des messages envoyés sur la liste kumasigi seront envoyés sur Malinet et inversement.

La vivacité des échanges témoignent d'une volonté forte d'une communauté fondée autour d'un outil de communication nouveau de se préoccuper en commun des problèmes de leur pays. Une telle initiative ne peut être que soutenue dans la mesure ou elle a permit de relier des gens, de les faire s'échanger de l'information et dans certains cas de se rencontrer. Elle a par ailleurs fait émerger l'idée reprise par la suite par la compagnie de téléphone malienne Sotelma de mettre en ligne l'annuaire des télécoms maliens.
La seule critique qui peut être apportée au projet de Malinet mais qui est surtout une conséquence de son succés, est la relative superficialité des échanges et leur dimension polémique et donc peu constructive. Cette critique doit cependant être modérée par l'observation qui peut être faite du fonctionnement de la majorité des listes de discussion existantes sur internet. En effet, la superficialité des échanges et leur dimension polémique est souvent de mise. Elle est généralement réduite dans les forums fermés ou animés de façon ferme pendant une pèriode limitée dans le temps ce qui n'est n'est pas le but de la liste de discussion de Malinet.


LES AUTEURS

Benoit Dumolin
Conseiller du programme multimédia de la (...)
+ de 5 article(s)



Fiches d’expérience

- Peoplink, relier les producteurs pauvres au marché mondial
- Internet et l’aide au developpement en Amérique latine et Caraibes
- Informatique... des automatismes... Oui !... Une vie intrinsèque... Non !
- De l’utilité sociale des nouvelles technologies de la communication pour des milieux ruraux et insulaires
- Une faute dans un programme informatique peut avoir des conséquences dramatiques
- Les rencontres et la communication à distance
- Le réseau documentaire sur l’Afrique des Grands Lacs
- Internet : libre accès à l’information ?
- Informatique et démocratisation
- ZAMIR, un réseau au service de la paix et de la démocratie dans les Républiques de l’ancienne Yougoslavie
- La diffusion des travaux du tribunal pénal international pour le Rwanda d’Arusha par l’Internet : une manière efficace de faire connaître la justice
- Nouvelles technologies comme outils de développement local
- Démocratie et réseaux multimédia
- Micro-informatique et démocratie locale
- APC, Association for Progressive Communications
- Information, informatique et communication
- Pour des technologies de la communication au service de la démocratie et de la citoyenneté
- Communication et démocratie : l’urgence et la durée
- Le programme des femmes de l’APC


1999-2009 Alliance pour un monde responsable, pluriel et solidaire. RSS Mentions légales Suivre la vie du site