|

www.alliance21.org > Groupes de travail > Groupes thématiques > Technologies de l’information et de la communication > Fiches d’expérience

Technologies de l’information et de la communication

Les rencontres et la communication à distance

Quelles conditions pour une utilisation efficace des nouvelles technologies ? De la nature de la réunion aux objectifs, des moyens à la connaissance technique
Alain His nous donne ci-dessous quelques éléments clé sur l'utilisation des nouvelles technologies dans les rencontres, à partir de ses connaissances théoriques et de présentations et démonstrations qu'ils a suivies.
Les technologies de l'information et de la communication sont des moyens puissants pour l'organisation et la réussite de rencontres à distance. Mais attention, elles peuvent aussi permettre à des organisateurs de camoufler derrière un emploi très démonstratif, très brillant et des moyens impressionnants, un vide de contenu. Attention donc à l'objectif recherché pour l'utilisation de ces technologies : y a-t-il nécessité, et de quelles natures sont les objectifs et les contraintes ? Car on peut facilement organiser une rencontre et concentrer toute son énergie et son temps au volet technologie de communication par une fascination pour un nouveau domaine, souvent encore peu connu, en oubliant que la réunion n'a de sens que si les objectifs sont réels et consistants. La mise en oeuvre de tels moyens au service d'un tel projet dépend des mobiles, des orientations, des environnemnts des rencontres.
En fait, tous les aspects qui définissent cette rencontre déterminent l'intérêt ou non de l'utilisation de ces nouvelles technologies : la dimension de la rencontre (200 personnes sur N+1 sites ou 8 personnes sur deux sites), le mono ou multi-linguisme, le type de rencontre (professionnels d'un secteur spécialisé, débat sur un thème grand public), l'environnement social, etc.
Cette adaptation signifie aussi la mise en oeuvre de moyens appropriés qui dépendent de ces contextes.
Dans tous les cas une organisation très méthodique est indispensable : elle fait intervenir obligatoirement des professionnels et des moyens de bon niveau, sans quoi le risque est grand de voir l'affaire capoter lamentablement. La logistique doit mettre ces technologies au service des participants à la rencontre. C'est important : les participants sont à une rencontre pour se concentrer sur le sujet traité et non sur les moyens de communication. Les nouvelles technologies ne doivent donc pas accaparer tout leur temps, toute leur attention. En revanche, elles doivent permettre effectivement d'offrir avec efficacité une communication à distance. Ceci implique que l'ergonomie (taille de la projection visuelle, temps de réponse des sytèmes, qualité des traductions, etc.)soit très adaptée à la dynamique des débats. S'il n'en était pas ainsi les participants seraient vite irrités par toutes ces machines qui gènent l'interactivité sans la dynamiser. Il vaut mieux pas de technologie du tout qu'une technologie approximative.

L'avenir des nouvelles technologies et de leur utilisation pour communiquer à distance?
- Les débats en monolangue, à distance pour large public avec transmission en temps réel de vidéo et son sont pratiqués de plus en plus largement avec succès. Le coût en est significatif mais le plus important est celui des transmissions "en large bande".
- Les débats en petit comité utilisant INTERNET et des logiciels (du type PtoP -IBM ou similaire)de transmission vidéo et son sur écran PC avec un micro et une caméra par participant se pratiquent bien. Cette technologie est de mieux en mieux maitrisée. Elle nécessite un bon meneur de débats qui connaît parfaitement ce genre d'outil.
- La traduction automatique en temps réel n'est pas pour demain. Sans doute même pas pour après demain.
Mais c'est l'évidence : rien n'égale la présence réelle et la traduction simultanée de bon niveau.


LES AUTEURS

Lydia Nicollet
Administratrice du site web de la Charte des (...)
+ de 10 article(s)



Fiches d’expérience

- Peoplink, relier les producteurs pauvres au marché mondial
- Internet et l’aide au developpement en Amérique latine et Caraibes
- Informatique... des automatismes... Oui !... Une vie intrinsèque... Non !
- De l’utilité sociale des nouvelles technologies de la communication pour des milieux ruraux et insulaires
- Une faute dans un programme informatique peut avoir des conséquences dramatiques
- Le réseau documentaire sur l’Afrique des Grands Lacs
- Internet : libre accès à l’information ?
- Informatique et démocratisation
- ZAMIR, un réseau au service de la paix et de la démocratie dans les Républiques de l’ancienne Yougoslavie
- MaliNet permet les échanges et débats entre Maliens de tous les pays et tous les continents
- La diffusion des travaux du tribunal pénal international pour le Rwanda d’Arusha par l’Internet : une manière efficace de faire connaître la justice
- Nouvelles technologies comme outils de développement local
- Démocratie et réseaux multimédia
- Micro-informatique et démocratie locale
- APC, Association for Progressive Communications
- Information, informatique et communication
- Pour des technologies de la communication au service de la démocratie et de la citoyenneté
- Communication et démocratie : l’urgence et la durée
- Le programme des femmes de l’APC


1999-2009 Alliance pour un monde responsable, pluriel et solidaire. RSS Mentions légales Suivre la vie du site