|

www.alliance21.org > Groupes de travail > Réseaux socioprofessionnels > Exclus et précaires > Fiches d’expériences

Exclus et précaires

La boutique solidarité à Bourges, France, un accueil de jour pour satisfaire les besoins quotidiens des sans domicile fixe

OBJECTIFS : La Boutique Solidarité de Bourges se met à l'écoute des individus en situation de rupture et leur propose un cadre convivial au sein duquel ils peuvent prendre le temps de faire le point après une période de galère, tout en renouant le dialogue et en retrouvant leur dignité. Elle met à leur disposition une buanderie et une douche afin de leur permettre de restaurer leur image personnelle. Une bagagerie permet de déposer ses affaires après un long voyage. Le personnel d'accueil fournit des informations en matière de logement, de travail et de santé. Un écrivain public aide à remplir les dossiers administratifs, tandis que la Boutique offre une domiciliation.
LOCAUX : Le rez-de-chaussée d'un immeuble HLM proche du centre-ville offre un espace clair et accueillant susceptible de recevoir du lundi au vendredi, de 10 à 12 h et de 14 à 18 h, les personnes sans domicile fixe. La Boutique s'est ouverte le 18 octobre 1993.
POPULATIONS CONCERNEES : Les personnes de passage ou celles qui sont déjà placées pour la nuit dans des foyers et qui recherchent une structure d'accueil et d'orientation pour le jour. En six mois, à partir de la mi-octobre 1993, la Boutique a accueilli 111 jeunes, hommes et femmes, et 177 personnes de plus de 25 ans.
RESEAU INITIATEUR : L'association "Cher Accueil", créée en novembre 1992, fédère six associations (foyers, CHRS, insertion par le travail, Secours catholique). Son objectif est la gestion de lieux d'accueil et d'orientation pour les personnes en difficulté.
RESEAU DE SOUTIEN : la Boutique est en permanence en relation avec les services administratifs (CAF, DDASS, CCAS, DDE, DPDS), en particulier avec les assistantes sociales des collectivités publiques.
SERVICES OFFERTS : L'orientation administrative et sociale est assurée par une permanente et un salarié mi-temps, assistés de dix bénévoles. En cas d'urgence, douze chambres sont à la disposition de l'association grâce à l'Aide au Logement Temporaire. Pendant les trois mois d'hiver, entre 18 et 22 h, un numéro vert a permis de recueillir soixante appels.
OBLIGATIONS DES PERSONNES ACCUEILLIES : C'est le "mécanisme du fils prodigue" qui lie les défavorisés aux personnes de la boutique : si un conseil n'est pas suivi une première fois, la porte est toujours ouverte et, la seconde fois, les recommandations seront plus facilement acceptées. L'objectif étant de rendre les individus autonomes, le suivi de leur démarche d'insertion passe par les relations personnelles; le seul contrat écrit est cosigné par Cher Accueil et les personnes hébergées dans des hôtels grâce à l'Aide au Logement Temporaire. Les "clients" sont tenus de ne recourir aux services offerts qu'en cas de nécessite : la Boutique ne doit pas devenir un "lavomatic gratuit". Le but est de décourager ceux qui risquent de profiter du dispositif afin d'économiser leur argent pour des achats non directement liés à leur projet de réinsertion.
SOURCES DE FINANCEMENT : Pour les subventions d'investissement, le Conseil Général a versé 25.000 frs français, la Ville 50.000, le Secours Catholique 5.000 et la Fondation Abbé Pierre 80.000. En 1993, en subventions de fonctionnement, la DDASS et le Conseil Général ont versé chacun 120.000 frs français, la ville 50.000 et la Fondation Abbé Pierre 80.000 frs.

Les personnes accueillies étant simplement de passage, la boutique se définissant comme un accueil de jour, le bilan porte exclusivement sur les cas d'urgence réglés. Il est alors plutôt encourageant. En outre, des réunions entre les personnes d'accueil et les habitués de la Boutique ont révélé l'attachement de ces derniers au dispositif, de même que les témoignages recueillis dans la boîte à suggestions.
Ces réunions ont également donné l'occasion de "mettre les choses au point" à propos de l'alcool, des vols et du racket.


LES AUTEURS

Emmanuel PEIGNARD
Emmanuel Peignard est sociologue et chercheur (...)
+ de 7 article(s)



Fiches d’expériences

- Un atelier Communiquer Lire Ecrire, au Resto du Coeur mise en oeuvre d’une pédagogie concertée formatrice - bénévoles
- Recréer du lien par l’écriture
- Un lieu d’accueil et d’insertion : CAFES
- A Aix-les-Bains les bénéficiaires du RMI sont accueillis par petits groupes afin de favoriser l’expression de leurs attentes et besoins
- Construire et mener une action de formation avec des jeunes du voyage
- Le rôle des professionnelles : s’impliquer pour un réel échange
- L’Espoir du Londeau : un lieu de prévention primaire où rétablir les liens sociaux
- La mise en place d’une ’communauté citoyenne’ en Alsace
- L’expérience lilloise d’une université populaire comme relais social
- Atteindre les personnes les plus pauvres
- Insertion et développement local : l’expérience de l’association Praticiens de l’Action et de la Réflexion pour l’Insertion, PARI
- Le réseau ALERTE interpelle les pouvoirs publics et l’ensemble de la population pour un pacte contre l’exclusion et la pauvreté
- Droit Pauvreté : cahier de revendication élaboré lors des réunions des ’caves’ (Belgique)
- La logique de l’exclusion : une histoire qui se répète
- Pour une amélioration des politiques publiques de lutte contre l’exclusion : Les propositions du Commissariat général du Plan
- Des Français de plus en plus pauvres dans une France de plus en plus riche
- L’honneur des pauvres
- La Commune de Lutterbach joue l’insertion
- Accompagnement et insertion
- Rupture du lien social : risque planétaire majeur
- Les universités populaires Quart-Monde
- La première boutique solidarité à Marseille, France
- Formes originales d’aide à domicile
- Une insertion globale à Paris grâce au financement de particuliers unis aux personnes défavorisées par des liens d’amitié
- L’exclusion sociale dans l’Europe des années 1990
- Exclusion au Nord comme au Sud
- Intervention publique et dynamique sociale dans la production d’un nouvel espace de pauvreté urbaine
- Les rapports des exclus avec les institutions
- L’univers personnel et les problèmes familiaux dans l’exclusion
- Le rôle déterminant de l’éducation et de la formation au regard de l’insertion ou de l’exclusion
- Le phénomène de l’exclusion sociale au Brésil
- La notion d’exclusion sociale
- Exclus... changer de rôle : du spectateur au créateur
- 29 Giugno, la première coopérative de détenus en Europe


1999-2009 Alliance pour un monde responsable, pluriel et solidaire. RSS Mentions légales Suivre la vie du site