|

www.alliance21.org > Groupes de travail > Réseaux socioprofessionnels > Chefs et cadres d’entreprise > Fiches d’expériences

Chefs et cadres d’entreprise

La réforme comptable et la comptabilité de l’entreprise en Russie

La comptabilité est un système d'informations essentiel destiné à de nombreux utilisateurs. C'est le contexte culturel, politique, économique où elle évolue qui donne à chaque comptabilité et système comptable leurs particularités. Dans chaque environnement, des demandes spécifiques sont adressées à la comptabilité, auxquelles elle devra répondre. L'économie de la Fédération de Russie est dite en transistion d'une économie planifiée vers une économie de marché. Ces trois types d'économie n'ont pas les mêmes exigences envers leur système comptable. En économie de marché, la comptabilité a pour vocation de fournir à ses multiples utilisateurs les informations les plus proches possibles de la vérité concernant les performances de l'entreprise. En Union Soviétique, l'économie était planifiée et les dirigeants politiques voyaient en la comptabilité un moyen de contrôle de la réalisation du plan. Les comptables se souciaient peu de la justesse des données. En économie en transition, la comptabilité doit répondre à de multiples exigences nouvelles. Elle doit s'adapter à la situation, et ce sont les pouvoirs publics qui favorisent la mise en place de pratiques novatrices. Contrairement à ce qui s'est passé dans d'autres pays en transition, il n'y a pas eu en Russie de véritable réforme comptable. Le plan actuel date de 1991 pour sa conception, alors que l'Union Soviétique existait encore, et fut appliqué à partir de 1992 en Russie dans un tout nouveau contexte. Si ce plan tient compte pour certains points du passage à l'économie de marché, de trop pesantes habitudes du systèmes anciens perdurent et empêchent que la comptabilité soit utilisable de manière efficace économiquement. Il n'existe encore aucune loi comptable. Un texte est en préparation, une première proposition ayant été refusée par le président Boris Eltsine, sous pretexte que la profession n'était pas assez prise en considération. Durant l'époque soviétique, le comptable était un contrôleur d'Etat au sein de l'entreprise. Les lois du marché sont désormais les moteurs de l'activité économique et la comptabilité peut et doit être un élément fondamental de la conduite du marché. En période de transition, la volonté de stabilisation au niveau macro-économique, s'accompagne au niveau micro-économique de la libéralisation du commerce et de l'apparition d'entreprises privées. Durant le processus de privatisation, la nécessité des comptables est incontestable, en particulier lors de l'évaluation des actifs. Les investisseurs étrangers se manifestant il importe, au risque de voir certains secteurs de l'économie disparaître, qu'un langage comptable facilement compréhensible soit adopté. Il est donc essentiel que le savoir occidental soit transmis, la profession étant une composante primordiale du changement. En Russie les pratiques comptables actuelles sont encore trop influencées par l'ancien système et la comptabilité n'aide pas à la prise de décision en gestion. Il faut donc que soit élaborée une réforme, mais le choix du modèle ne relève pas que de questions liées à l'efficacité économique. D'autres considérations interviennent. Il importe de se questionner sur le type d'économie que les dirigeants veulent mettre en place, sur le rôle des investisseurs étrangers qui insistent pour l'adoption d'un nouveau système. Les autorités choisiront-elles un système du type anglo-américain où l'Etat intervient peu pour ce qui est de l'élaboration des règles comptables et ou la fiscalité est peu liée à la comptabilité, ou pour un système où l'Etat est plus présent, comme en France? Il semblerait actuellement que cette seconde option retienne plus l'attention pour plusieurs raisons, dont la volonté de contrôler le développement économique du payset le souci de maintenir à un certain niveau les recettes de l'Etat, grâce à une fiscalité liée à la comptabilité.

Aucune réforme comptable n'a encore eu lieu en Russie, alors que les structures économiques ont changé. Il est important de faire évoluer rapidement le système comptable, mais le choix d'un modèle est difficile et est soumis à de multiples contraintes.


LES AUTEURS

Alexeï LIGOTSKI
Association France Oural
+ de 4 article(s)



Fiches d’expériences

- Biopress, artisan des huiles bio ou comment gérer la construction d’une filière solide
- En amont de la microentreprise
- Entreprendre en milieu défavorisé -25-
- Entreprendre en milieu défavorisé -29-
- Famille et entreprise
- Formation des cadres du développement rural du Sud
- Gérer une crise avant qu’elle n’éclate et organiser le changement alors que tout va bien
- L’Afrique qui réussit
- L’Agence Nationale pour la Création et le Développement des nouvelles Entreprises -ANCE-
- L’Association pour le Droit à l’Initiative Economique -ADIE-
- L’entreprise : un ’système humain’
- L’histoire de RESOPOLE, entreprise en réseau de conseil et d’ingénierie du Développement Durable
- La capitalisation d’expériences et de connaissances en entreprise : cherchez le bénéfice
- La médiation en entreprise
- La SARL AZH Multi services
- Le capital au risque de la solidarité : une épargne collective pour la création d’entreprises employant des jeunes et des chômeurs de longue durée
- Le moteur du changement dans les entreprises
- Oser créer
- Partenariat public - privé : à la recherche de l’équilibre
- Synergies pour la création d’entreprises : un impact réel et visible
- Typologie des acteurs engagés dans la création de micro-entreprises et d’activités économiques dans les pays andins
- Un difficile équilibre pour une entreprise du Zimbabwe
- Une expérience de vente de produits antillais


1999-2009 Alliance pour un monde responsable, pluriel et solidaire. RSS Mentions légales Suivre la vie du site