|

www.alliance21.org > Groupes de travail > Groupes thématiques > Gestion intégrée des territoires > Fiches d’expériences > Première partie : une nouvelle approche

Gestion intégrée des territoires

Le nouveau quartier Vauban à Fribourg en Brisgau

Un terrain d'anciennes casernes est transformé en quartier modèle du point de vue écologique et social
Le nouveau quartier de Vauban à Fribourg, ville universitaire de 200 000 habitants au Bade-Wurttemberg, est construit sur un terrain de 38 ha où se trouvaient les anciennes casernes françaises abandonnées en 1992. Une partie des bâtiments sera conservée et intégrée dans la ville. Situé à 2,5 km (15 minutes de vélo ou de bus)du centre et traversé par un joli ruisseau, le quartier présente de nombreux atouts naturels qui seront mis en valeur et complétés par un projet urbaniste ambitieux : à Vauban, 5000 habitants de toutes les origines pourront pratiquer un style de vie plus écologique et plussocial.
Pour créer des emplois proches des habitations, 4 ha du quartier serviront comme terrain industriel, et 2 ha sont prévus pour des PME et des artisans.
Les objectifs de la plannification urbaine sont :
- mixité des emplois et des habitations,
- préservation des biotopes du terrain notamment au bord du ruisseau,
- priorité pour les piétons, cyclistes et transports en commun,
- utilisation rationelle de l'énergie : installation d'un réseau de chaleur de proximité à base d'une centrale de cogénération (produisant électricité et chaleur),
- construction des habitations selon les normes de "très faible consommation d'énergie" (65 kWh/m2 par an),
- mixité des couches sociales,
- un centre de quartier avec des magasins pour les besoins de tous les jours,
- une école élémentaire et des jardins d'enfants,
- des espaces verts publics,
- une diversité architecturale,
- des parcelles de taille réduite,
- un climat accueillant pour les familles et les enfants.
La participation des citoyens
Dès les débuts de la planification, la ville de Fribourg invita à une "participation élargie" dépassant le cadre indiqué par la loi. Les personnes intéressées ont pu se réunir dans des cercles de travail coordonnés par le "Forum Vauban". Constitué en association des citoyens, le Forum qui est financièrement soutenu par la Ville dispose d'un bureau qui sert aussi comme centre d'information.
Grâce au soutien dela Fondation Umwelt (Deutsche Bundesstiftung Umwelt), le Forum Vaubana pu embaucher un juriste, une biologiste, un urbaniste, un technicien de l'environnement, un physicien, un géographe, un économiste et un expert bancaire -des experts le plus souvent jeunes et très motivés qui forment une excellente équipe interdisciplinaire. Les principales tâches de ces professionnels sont l'accompagnement des cercles de travail, l'étude des questions techniques et le conseil des futurs habitants, propriétaires et locataires.
Le Forum Vauban conseille le groupe de travail communal chargé de suivre le développement du nouveau quartier et il est étroitement associé à la campagne de publicité pour attirer les futurs habitants.
Les objectifs poursuivis par l'association du Forum sont en particulier :
- la réduction des voitures privées dans le quartier, notamment en favorisant la construction d'habitations sans places de stationnement,
- les économies d'énergies par des constructions bio-climatiques et l'utilisation des énergies renouvelables (construction de plusieurs petites centrales de cogénération fonctionnant de préférence aux copeaux de bois (recyclage des déchets d'entreprises et énergie renouvelable); projet de relier 400 unités de logements à des installations solaires.
- la mixité de la vie urbaine grâce à la création de nombreux espaces publics ou semi-publics,
- le respect de l'écologie et la réalisation de couloirs de biotopes,
- la réduction de l'imperméabilisation des sols et l'introduction d'une technologie nouvelle : traitement des matières fécales sous vide avec production de biogas.
- la promotion des "collectifs de construction", la mixité des habitations et des emplois.
Se déplacer à Vauban
Vauban sera un "quartier de distances courtes" où les habitants pourront facilement aller à pied pour rejoindre les magasins, jardins d'enfants, école, services divers, arrêt de tramway... Les urbanistes considèrent comme "distance courte" un chemin de moins de 700 m ; la distance la plus agréable ne dépasse pas 300 m.
La Ville a prévu la construction d'une ligne de tramway pour Vauban. Entretemps, la liaison avec le centre-ville est assuré par un bus.
Le Forum Vauban propose de renoncer, dans la majeure partie du quartier, aux garages et aux places de stationnement et de les remplacer par des garages collectifs au bord du quartier ; cette option réduirait l'espace nécessaire jusqu'à 20 ou 10
par rapport aux parkings privés. L'utilisation double de ces espaces par les habitants et par les employés et les visiteurs permettrait de les exploiter au moins à 150
. En effet, de nombreux statistiques ont montré qu'en moyenne seulement 30
des parkings d'habitants restent occupés pendant la journée. Le nombre de parkings pourra encore être réduit si des habitants renoncent à la voiture privée et optent plutôt pour le "car-sharing".
Le Forum a élaboré la conception suivante :
-proposer à 50% des unités de logement des places de parking dans les garages collectifs,
- gagner 25% de locataires ou de propriétaires pour l'option de "vivre sans voiture",
- concéder à 25% d'unités de logement, situés à la marge du quartier, des parkings privés.
Les études concernant tous les aspects techniques, juridiques et économiques de ce concept sont en cours.
Assurer la mixité sociale.
Il est prévu de promouvoir, pour la moitié des habitations, des formules de logement social. Après de longues préparations, des futurs habitants fondèrent, en juin 1997, une coopérative qui réalisera un projet de logements sociaux particulièrement intéressant.Les fondateurs ont imaginé différents modèles de financement basés sur la solidarité de partenaires plus riches pour permettre aussi auxpersonnes relativement pauvres d'accéder à un logement. La coopérative favorise aussi la mixité des générations en incluant dans ses plannifications les recommandations du groupe de travail "Cohabitation des Vieux et des Jeunes".
Les constructions ont commencé en 1997. Dès l'année scolaire 1998, les familles installées à Vauban, y trouveront un jardin d'enfants, une école élémentaire et des magasins pour les choses de la vie quotidienne. D'ors et déjà, 700 emplois sont prévus.



LES AUTEURS

Ina Ranson
Ina Ranson est allemande, philologue de (...)
+ de 34 article(s)



Première partie : une nouvelle approche

- Une ville se raconte
- Associer le territoire à la reconstruction de la société. La refondation citoyenne d’un modèle républicain d’intégration
- Un exemple réussi de développement local participatif en Caroline du Nord. Comment et pourquoi devenir une association de quartier
- Quand tout le monde gagne ! Illustration d’un nouveau partenariat public/privé et d’une approche territoriale de la coopération décentralisée
- Saint-Jean-de-Braye : intégrer l’environnement rural, urbain et industriel en misant sur le partenariat
- Saint-Jean-de-Braye : Une politique volontariste de création de services et de développement social
- Nantes : l’intermodalité des transports, outil de restructuration spatiale et de solidarité sociale
- Une démarche intégrée d’environnement et de développement social à Bègles
- Des tables rondes pour la réhabilitation des friches industrielles à Portland
- Dunkerque : une démarche intégrée de développement et d’environnement industriel
- Un programme de développement local ambitieux pour conserver une ville vivable à Bouguenais
- Présentation du projet d’environnement urbain de Louga (Sénégal)
- Vers une gestion globale de l’équilibre urbain-rural


1999-2009 Alliance pour un monde responsable, pluriel et solidaire. RSS Mentions légales Suivre la vie du site