|

www.alliance21.org > Groupes de travail > Groupes thématiques > Écologie industrielle > Initiatives industrielles

Écologie industrielle

PUR, un programme allemand pour l’amélioration de l’environnement et la protection des ressources

MBB, une entreprise allemande d'armement, cherche à se reconvertir, sous l'impulsion de ses salariés, associés à des scientifiques et à des militants, dans les technologies de dépollution. Plusieurs projets ont vu le jour en partenariat avec la ville d'Augsburg, sans qu'ils aboutissent encore, tant cette nouvelle activité nécessite un changement de perspective et de fonctionnement économique pour chacun des partenaires.

Depuis 82, des membres du syndicat IG Mettal à MBB - Augsburg avaient essayé de démontrer qu'il existait, pour leur entreprise spécialisée dans la production d'armements, des perspectives concrètes pour la reconversion des technologies et des qualifications vers le secteur civil. Ils s'appuyaient sur les travaux de plusieurs cercles de réflexion qui avaient été formés, dans les années 70, à l'instigation des salariés; dans ces cercles très actifs avaient coopéré, avec les salariés, des membres d'associations engagées pour la paix et contre la ventes d'armes et des scientifiques. Après des années d'efforts tenaces, un contrat de partenariat fut signé, en septembre 89, entre la ville d'Augsbourg (le service économique et le département environnement), et le konzern MBB (la direction de l'usine à Augsburg, le comité d'entreprise, le département énergie et technique industrielle). On associa l'Institut pour la Recherche sur les Média et l'Urbanisme de Munich (MU, Münchner Institut für Medienforschung und Urbanistik) qui fut chargé de la coordination et de l'accompagnement scientifique des travaux envisagés.

La ville d'Augsbourg demanda à MBB des propositions concrètes pour résoudre, par l'application de certaines technologies de pointe, des problèmes communaux d'environnement; elle s'intéressait par exemple à une installation pilote pour le traitement des eaux polluées dans les usines de textile. MBB espérait élargir le secteur civil de sa production, moins menacée par la situation conjoncturelle. Les partenaires commencèrent à mettre sur pied plusieurs ateliers de recherche. Leur tâches étaient définies de la façon suivante : 1. analyse de la situation actuelle, 2. description des problèmes existants, 3. recherche commune des solutions possibles, 4. réalisation commune des projets choisis, 5. recherche d'autres champs d'application des solutions et des produits développés, 6. réflexion sur de nouvelles idées de produits.

Problèmes rencontrés : en mai 89, on envisagea la réalisation des premières propositions concrètes. MBB devait équiper le théâtre de la ville d'un système de conduites économisant l'énergie (das energiesparende Gebäudeleitesystem "BASYS"). Finalement, la ville préféra s'adresser à une autre entreprise. La même installation était prévue pour une piscine. Et encore une fois les partenaires n'arrivèrent pas à conclure le contrat. Les raisons les plus importantes : MBB fut trop cher. On subit un troisième échec quand on essaya de réaliser le projet des stations modernes d'épuration d'eau à côté des usines de textile. Cette fois-ci les principaux problèmes résultaient des difficultés de communication avec les nouveaux responsables de MBB, après la fusion avec le konzern Mercedes-Benz.

PUR est considéré comme un projet modèle de reconversion des technologies de pointe. Il est très important de ne pas l'abandonner. L'Institut pour la Recherche sur les Média et l'Urbanisme de Munich (MU) constate que l'échec provisoire résulte d'un déficit de recherche préliminaire. Pour l'administration communale comme pour MBB, il est nécessaire de connaître les retombées positives à long terme pour pouvoir prendre des décisions difficiles sur le moment. Le compromis n'est possible que si les partenaires envisagent une coopération prolongée. MBB pourrait diminuer ses prix, et la ville pourrait augmenter la demande. Le MU a proposé aux deux partenaires des études nouvelles.


Source : Périodique. "Informationsdienst Wissenschaft und Frieden", n°4, 1991/11/01, édité par le MU.


LES AUTEURS

Ina Ranson
Ina Ranson est allemande, philologue de (...)
+ de 34 article(s)



Initiatives industrielles

- Bayer modifie ses procédés de fabrication pour prévenir la pollution
- Les industries automobiles peuvent-elles contribuer à améliorer l’impact environnemental de leurs procédés ? L’exemple de Volvo en Suède
- Citadelles de sucre


1999-2009 Alliance pour un monde responsable, pluriel et solidaire. RSS Mentions légales Suivre la vie du site