| Español (original) | English |

qdn
www.alliance21.org > Quoi de neuf ?

La bataille du Gange d’Eco Friends

Étonnant paradoxe que la relation des hindous et de leurs fleuves sacrés. Ceux-ci ont beau être des entités vénérées, ils sont aussi sacrément pollués ! Le Gange n’échappe pas a la règle. Bien que coulant dans la région berceau de la religion hindouiste dont il en a inspiré tant de mythes, ses pollutions y sont autant, voire plus, dramatiques qu’ailleurs. « De toute l’Inde on vient faire ses ablutions, se baigner, déposer des offrandes ou mourir sur la rive gauche du Gange pour atteindre le Svarga, le paradis d’Indra, dieu de l’Orage, mais personne n’imagine une seconde que ce fleuve symbole de purification puisse être aussi pollue ! » explique Rakesh, fondateur et président de l’association Ecofriends.

Le but de cette organisation non gouvernementale créée en 1993 est de sensibiliser les riverains du Gange aux problèmes écologiques et aux impacts de la pollution du Gange sur leur santé. Sachant que 400 millions d’Indiens vivent plus ou moins directement du Gange pour boire, se nourrir, se laver dans le bassin fluvial le plus large et le plus peuplé au monde, la tâche d’Ecofriends est pour le moins ardue ! « Les problèmes du Gange sont aussi longs que lui (2 500 kilomètres), c’est pourquoi nous avons choisi de nous concentrer sur la zone la plus polluée, celle de Kanpur », poursuit Rakesh. Autrefois considérée comme la Manchester de l’Inde, Kanpur est aujourd’hui « une cité dépotoir » selon les cinq salariés d’Ecofriends. A certains endroits, Kanpur est un égout à ciel ouvert où les eaux du Gange recèlent des traces de produits toxiques, notamment du chrome, du nickel et de l’arsenic provenant des tanneries et des industries chimiques situes aux bords du fleuve. Autre source de pollution, les cadavres humains et animaux jetés dans le Gange, a moitié consumés car le bois coûte cher.


Des autorités publiques insensibles

Malgré un début d’action de la part des autorités, il paraît vite évident qu’il n’y a de leur part guère de volonté ni de détermination. « La situation a tendance à s’améliorer depuis trois ans et la qualité de l’eau de Kanpur est meilleure qu’à Bombay ou à Delhi depuis que nous avons créé de nouvelles centrales d’épuration », se targue le maire de Kanpur, monsieur Anil Sharma. Pourtant, sur le terrain, les traces d’un quelconque changement passent inaperçues. En témoignent les points d’adduction d’eau de la ville toujours situés à proximité de cinq conduites d’égouts ou le nombre croissant de personnes affectées par les maladies hydriques et respiratoires à Kanpur. « Le seul moyen d’empêcher le Gange de mourir et d’affecter ses riverains est de mobiliser le maximum de personnes pour faire pression sur les industries et l’administration », confie le président d’Ecofriends. Afin de secouer ces dernières et de les forcer à se préoccuper de l’écologie du fleuve qui se dégrade chaque jour, Ecofriends multiplie les interventions, les manifestations non violentes, les pétitions dans les écoles, les médias, et les communautés dont le Gange est le gagne-pain (pêcheurs, fermiers, blanchisseurs…). Malgré la difficulté de la tâche, Rakesh s’efforce d’être enthousiaste : « J’ai lu que le Rhin était autrefois extrêmement pollué. Beaucoup d’efforts pour le rendre plus sain ont été couronnés de succès. Si ça marche chez vous, pourquoi pas chez nous ? »


INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES

Liens :

Site web d’Eco Friends
(Contactez Rakesh K. Jaiswal)
Alliance Mondiale de l’Eau
Eautourdumonde, campaigne de sensibilisation de l’eau

Lectures :

  • Aménagement du Paraguay-Paraná : l'avenir d'une région hypothéqué
    Jean-Christophe CARRAU (IRFED)
    -
    08 octobre 1995
    Les programmes d'aménagement du Paraguay-Paraná, conçus exclusivement pour séduire les financeurs internationaux, en viennent à ignorer l'impact environnemental et social du projet, et négligent même d'évaluer sérieusement sa rentabilité réelle. La mobilisation de l'opinion pourrait obliger les gouvernements à modifier le projet pour l'intégrer dans un développement régional durable.
  • L'eau sous la menace conjointe de la pollution et des marchés
    Larbi Bouguerra (Chantier Gestion durable de l'eau)
    -
    20 mai 2004
    Pour assurer les nécessités d'eau, vous pouvez augmenter la quantité d'eau disponible et apprendre comment l'utiliser dans une voie moins égoïste, sans un but de profit. Au début du siècle XXI nous avons besoin d'encourager une nouvelle société, une « société épargnante d'eau »
  • Le Nil : Nouveaux défis
    Cécile LACHERET (IRFED)
    -
    17 septembre 1995
    La gestion du Nil doit affronter de graves problèmes, concernant aussi bien la qualité des eaux que le partage des ressources et la maîtrise du cours du fleuve. Pour faire face à ces défis, les pays riverains doivent impérativement dépasser leurs différends pour mettre en oeuvre un plan de gestion intégrée.
  • Pollution des eaux et risques sanitaires : notes de lecture
    Larbi BOUGUERRA (Chantier Eau de l'Alliance pour un monde responsable et solidaire)
    -
    02 juillet 1998
    Cette série de textes et d'études révèle combien la situation des ressources en eau reste préoccupante partout sur la planète, malgré les législations et les efforts de dépollution, qui semblent souvent secondaires par rapport à d'autres intérêts politiques ou économiques.
  • Propositions relatives à la question de l'eau
    Larbi Bouguerra (Chantier Gestion durable de l'eau)
    -
    01 mai 1998
    S'il est un domaine où la gouvernance est nécessaire voire vitale, c'est bien celui de l'eau, car c'est bien dans ce domaine "qu'un changement profond de notre gestion de la planète et de la vie qu'elle abrite est nécessaire". Pourquoi ? Parce que l'eau est la Vie et que, sur cette planète, l'eau commande et régule tous les phénomènes fondamentaux et toutes les interactions essentielles.
  • Sept propositions pour une bonne gouvernance de l'eau
    Larbi Bouguerra (FPH)
    -
    01 septembre 2001
    Ce document présente sept propositions pour une bonne gouvernance de l'eau et inclut plusieurs exemples et témoignages de tragédies liées à l'eau et causées par l'homme.
  • Un programme d'action global au niveau du bassin versant pour restaurer la qualité des eaux de la Rade de Brest
    Nathalie HOLEC (4D)
    -
    27 fevrier 1998
    La Communauté Urbaine de Brest a mis en oeuvre une démarche globale et cohérente, mobilisant tous les acteurs concernés, afin de protéger les eaux de la Rade de Brest et, à terme, de mettre en place une gestion durable et multi-partenariale du bassin versant.
  • Vers une convention-cadre sur l'utilisation des cours d'eau à d'autres fins que la navigation
    Cécile LACHERET (IRFED)
    -
    19 septembre 1995
    Sous l'égide des Nations Unies s'est engagé un processus d'élaboration d'une convention relative à l'utilisation des cours d'eau transnationaux, dont l'intérêt est de traiter simultanément de l'usage équitable de ces cours d'eau - chaque Etat devant aussi prendre en compte l'intérêt de son voisin - et de la coopération dans la préservation des écosystèmes concernés. Il y a lieu, toutefois, de s'interroger sur la capacité des Etats à dépasser leur modes traditionnels de relation pour se porter à la hauteur des enjeux.


LES AUTEURS

Agnès Saule
...
+ de 1 article(s)

Laure de Rotalier
...
+ de 1 article(s)


Thèmes abordés

-Analyses
-Actions
-Actualités du monde
-Partenaires


1999-2009 Alliance pour un monde responsable, pluriel et solidaire. RSS Mentions légales Suivre la vie du site