logo du site  ALLIANCE POUR UN MONDE RESPONSABLE, PLURIEL ET SOLIDAIRE



Rapport de voyage en Palestine
www.alliance21.org > Groupes de travail > Réseaux socioprofessionnels > Femmes > Fiches d’expérience

L’Instituto de la Mujer, organisme de l’administration centrale espagnole pour la promotion de la femme, coordonne pour l’Espagne les actions intégrées au programme européen NOW

par Maria Teresa BATTAGLINO -

L'Instituto de la Mujer est un organisme public, à caractère autonome, constitué par la loi 16/1983, qui fait partie de l'Administration Centrale de l'Etat, décentralisé dans toutes les Communautés Régionales Autonomes. Rattaché au Ministère des Affaires Socials, il est géré par un Conseil de Direction où sont représentés la plus part de Départements Ministériels, dans le but de coordonner la gestion des Programmes du Gouvernement pour l'égalité des droits entre les hommes et les femmes.
L'Institut réalise une présence capillaire sur tout le territoire de l'Etat et dans tous les champs. Pour atteindre la promotion de la femme dans le monde du travail il a programmé une pluralités d'initiatives: programmes d'etude pour l'identification des barrières et des obstacles contre lesquels butent les femmes, actions de sensibilisation des groupements d'entreprise, programmes expérimentaux d'orientation et de formation professionnelle, lutte aux discrimination sexistes, ouverture des espaces pour les femmes dans l'économie, en particulier dans l'économie locale, soutien technique à une politique d'égalité des chances, développement de l'entreprenariat féminin. Il faut encore souligner les études sur le travail ménager et sa valeur économique dans la societé odierne.
L'Institut est chargé de la coordination des programmes européens NOW e IRIS pour l'Espagne. Maria Angeles Sallé, responsable de la section Emploi de l'Institut, a été nommée chef de l'Unité Technique, pour marquer l'intention d'utiliser les programmes comme catalyseur des nouvelles dynamiques, surtout dans le domaine de l'auto-emploi et de l'économie locale.
Le but de l'Unité Tecnique est de créer, dans le réseau publiic de l'emploi, des services specialisés à caractère stable et novateur et mettre en places de itinéraires professionnels qui prennent en comptete la réalité et l'attente des femmes ainsi que des besoins du marché du travail.
Le programme NOW a été organisè en 14 Regions Espagnoles, autour de objectifs prioritaires et pour la diffusion d'expériences paradigmatiques au fin de prendre en charge le taux de chômage féminin qui est encore le double de celui des hommes.
En realité ses objectifs heurtent contre une difficulté de la part des femmes et de leurs associations à prendre en charges les problèmes de l'emploi et du travail. Les associations femmes continuent à approcher la thématique travail dans la seule optique des égalités des chances et la défense des droits. Suite à ce désengagement les programmes NOW regionaux, bien qu'ils veuillent assumer le thème de économie locale, se trouvent enfermés dans une approche toute institutionnelle, sans interlocuteurs sociaux.
Le niveau institutionnel voit des engagées femmes professionnelles qui sont cooptées à la politique de l'Etat avec beaucoup de compétence, mais qui n'arrivent pas à faire démarrer, a partir des Institutions, des initiatives économiques autonomes.
Le poids institutionnel reste lourd, même dans la conception des programmes. L'accès au financement NOW est conçue surtout comme une ressource à utiliser pour contourner les difficultés économiques dans lesquelles se trouvent les programmes de formation à cause du déficit de l'Etat et de la diminution des dépenses publiques.
Les instituts de la femme Régionaux ont programmé beaucoup d'initiatives dans le cadre NOW qui sont axées surtout sur la formation.

Il est importante de souligner le choix du Gouvernement Espagnol de se donner une structure dirigée par des femmes pour atteindre la promotion féminine en tant que but de développement social.
Les activitès de l'Institut jusqu'à maintenant ont soutenu le mouvement des femmes espagnoles qui s'est engagé surtout sur une politique des droits et dans le domaine social sans toucher les aspects de l'auto-promotion économique.
Dans ce contexte les programmes, au delà des intentions, continuent à assumer la formation en soi comme objectif prioritaire et sont orientés plutot vers des promotions individuelles.

URL : www.alliance21.org/2003/article2758.html
DATE DE PUBLICATION :18 septembre 2001